07 mai 2007

gris

8 Comments:

Anonymous Anh Tâm said...

Les reflets du coeur qui se troublent lorsque les orages passent... c'est alors que l'amertume et la nostalgie naissent...

7/5/07 11:52  
Blogger Mélanie said...

Tâm - C'est joliment dit, j'aime bien...
Amertume, oui, au lendemain de ce 6 mai...

7/5/07 13:04  
Blogger marie.l said...

gris peut-être, mais nullement triste à mes yeux, on peut tant y trouver.
Bonne journée Mélanie !

8/5/07 07:26  
Blogger Salem-NwaR said...

serait-ce une photo politique ?

8/5/07 09:30  
Blogger brigetoun said...

merci pour cette douceur

8/5/07 11:41  
Anonymous gris:"stian!" said...

...art éphémère...
...kaléidoscope improbable de nos utopies...
...hasard du temps qu'il fait,sur bitume du même
métal
...à l'unisson des lendemains qui momentanément
déchantent...

9/5/07 01:35  
Blogger Olivier said...

sale temps et belle photo. j'etais hier au millieu de la foret de senart avec mon APN (cote etiolles) quand c'est tombe en rafale ;o( je me suis protege et là j'ai vu un faon, mais le temps que je charge, il avait fuit

9/5/07 08:57  
Blogger Mélanie said...

Marie – Un passage par le gris avant de retrouver de la couleur... Ca va venir...

Salem – Une modeste contribution, oui...

Brigetoun – Et qu’un nouveau souffle balaie tout ça !

Grigri – Les lendemains qui momentanément déchantent, oui...
Mais j’entends des voix qui petit à petit se font entendre en canon, elles sont là...
Merci pour ces mots...

Olivier – Oui, je connais ce coin, dommage que tu l’aies loupé... Quand il y a quelqu’un qui te tient le parapluie pour protéger l’appareil, ça aide ;-)

9/5/07 16:15  

Enregistrer un commentaire

<< Home