09 janvier 2006

Le temps s'est arrêté

Ma montre ne fonctionne plus depuis une semaine
Puis ce soir, l'horloge de la cuisine s'est interrompue

En 2006, le temps s'arrête...
Premier post écrit de ce blog. Oui, normalement je ne suis pas là pour ça, mais là, je vous transmets l'info pour que vous ne soyez pas surpris... Oui, toutes les horloges et les montres du monde entier seront touchées... petit à petit...incidieusement, sans qu'on s'en rende compte... Personne ne saura quand viendra son tour... et personne ne sera oublié...
Le syndrôme "Pays imaginaire", ça s'appelle

Je ne sais pas si je vais faire en sorte que ma montre et mon horloge reprennent le cours de leur rotation incessante, inéluctable... Si elles ont décidé de prendre quelques vacances cette année, je ne peux pas les empêcher, non? Et puis j'aime bien comme ça... Ca me va.

6 Comments:

Blogger la guenille said...

Salut Méla..

J'aime bien ton post..ça me donne l'occasion de faire le lien avec un commentaire que j'ai laissé à Dervenn, l'autre jour.. concernant un poème que pas mal de monde trouvait "trés beau"..

Je crois que c'est la fragilité de Dervenn qui interpellait les personnes mais pas vraiment le poème en soi. ça c'est mon avis..

Concernant ton post, qui n'est pas un poème, à première vue, moi, ça me fait quand même penser à un poème en prose.. ça me rappelle la manière dont écrivait Baudelaire..

J'apprécie l'écriture libre et personnelle.. ça, je trouve que c'est "artistique" .. et que ça vaut le coup de la mettre en musique..

Quand on lit ton post, ça fait quelquechose, ça ne laisse pas indifférent..ça embarque..

Sans flatterie, aucune, tu as réeelement du talent..

Je vais d'ailleurs faire un post sur le talent..

Enfin, pour dire que ton post, ça, c'est du rock'n roll

12/1/06 10:07  
Blogger Mélanie said...

Merci.
Concernant Dervenn, les commentaires que tu as pu lire concernant son poème sont ceux de personnes qui la "connaissent", qui viennent lire son blog depuis longtemps, qui connaissent son état d'esprit, ses motivations, ses doutes... Même si on ne se connaît pas, il y a des affinités qui se créent (aaaah, le pouvoir d'internet... inconnus mais si proches...)
Ce qui est génial, c'est le soutien qu'il peut y avoir envers untel ou untel (ça peut être elle, mais c'est également valable pour les autres... Kevin, Yvan...)
Voilà, sans forcément rechercher le côté artistique pur et dur, on peut trouver ça beau parce qu'à force, on aura su lire entre les lignes et être touché, tout simplement.
Surtout qu'en plus, l'interprétation est quelque chose de très personnel, on ne peut pas juger l'avis des autres.
Ce qui est surtout très agréable, c'est le positivisme. Pour avoir beaucoup évoqué ton boulot dans tes premiers posts, je pense que tu ne me contrediras pas si je dis que dans la vie, on reçoit plus souvent des critiques négatives que des compliments... Or ici, ce sont les remarques positives qui prévalent...je trouve ça bien.

12/1/06 11:01  
Anonymous Marion said...

comme un illustre connu l'écrit si bien , " ô temps suspend ton vol !!" ...

vole plutôt , temps vole , t'emporte ;

pays imaginaire , doux syndrôme , mais pas échappatoire à la réalité , et si je nage dans une flaque d'eau , c'est pour donner du temps au temps , ne plus y voir mon reflet et vivre simplement ...

éloge des plaisirs subtils de la vie ...

je pense à toi , je t'embrass , M* à M ...

12/1/06 22:18  
Blogger Mélanie said...

Echapatoire furtif... Il faudra bien de relever de la flaque, se réveiller, remettre les montres à l'heure... pour apprécier toute la saveur de leur prochain arrêt...

Pensées partagées.
Rendez-vous dans la prochaine flaque ;-)

13/1/06 09:14  
Blogger la guenille said...

J'ai réagis aux "réactions" trés positives à l'égard de son texte. Dervenn ne s'y est pas trompée.. Je crois que certains ont cru que je la jugé elle et son texte..

16/1/06 14:45  
Blogger Mélanie said...

Oui, j'ai lu les échanges que tu as eu avec Kevin à ce sujet... Effectivement, parfois, notre façon (à tous) d'écrire peut nous amener à mal nous faire comprendre...
En fait, Neeko, comme Kevin et comme moi, avons tilté sur le "je trouve pas ça terrible", d'où la levée de boucliers...
Après, j'en reviens à ce que je disais l'interprétation est propre à chacun, et là, c'est autre chose...

16/1/06 16:00  

Enregistrer un commentaire

<< Home