17 janvier 2006

Fée d'hiver

Londres - Portobello Road. Une femme-statue sur un piedestal. Immobile au milieu de la foule en ce samedi matin de marché.

3 Comments:

Anonymous Marion said...

immobile vivacité du corps humain qui se fait pierre .

un souffle ,
le temps d'un instant ,
un infime bruit ,
un appel d'air ,
invitation
à la vie pour qu'elle pénètre
dans le marbre .

- regénaration -


fille à la blanche peau qui salue les passants filants ...
comme des étoiles ,
vers Paris ou bien d'autres directions ,
vers le quotidien avec ses blancs matins , habités de souvenirs londoniens ;
ou martiens ?



M* pour M* ,
son étoile filante ou rayon éclairant par des images , d'un flash , les jours et les nuits (Met-la-nuit) des autres

17/1/06 21:15  
Blogger Mélanie said...

Merci petite Marion.
J'aime beaucoup l'association poésie-image/poésie-des-mots...

Etoile filant au gré de tes conseils,
Regard filant vers d'autres images que la marée basse ;-),
Je m'aventure en de nouvelles contrées... Enfin.

18/1/06 09:03  
Anonymous marion said...

je suis heureuse que , malgré la foule et malgré tous ces chemins qui mènent habituellement à Rome , tu aies finalement réussi à découvrir Londres...

bravo .

18/1/06 09:17  

Enregistrer un commentaire

<< Home